Charte du collectif

Les revendications et la charte du collectif du 21 septembre .

Lire la charte

Soutenez-nous !

Envie de soutenir financièrement les actions du collectif ? C'est par ici !

Page de collecte

Toutes les vidéos

de la manifestation du collectif contre la chasse à Paris, le 18 octobre 2014.

+ d'infos...

Les rassemblements de septembre et octobre 2016

Paris-manif nationale 2016 contre la chasse et le piégeage

En voir plus

Les rassemblements du 17 octobre 2015

Deuxième partie de notre manif nationale 2015 anti-chasse et piégeage

En voir plus

Merci de noter que depuis le 1er janvier 2017, l’adresse postale du Collectif du 21 Septembre est :

 Collectif du 21 Septembre Maison des associations boite 44 181, avenue Daumesnil 75012 Paris

LES POINTS FORTS DE L'ACTUALITÉ ...

 

"Alliance des Opposants à la Chasse "

(A.O.C)

Le Samedi 10 Mars une assemblée constituante s'est tenue à Paris, pour donner une nouvelle impulsion au Collectif du 21 septembre. A l'issue de cette assemblée, il a été décidé de créer une nouvelle association fédérative d'associations et de particuliers en remplacement du Collectif créé voici 5 ans. Cette nouvelle association, "Alliance des Opposants à la Chasse", sera animée par Pierre Athanaze, nommé président et Nadia Poupon vice-présidente. Plus que jamais, s'unir contre la chasse, loisir de mort et calamité écologique, relève de la nécessité et de l'urgence. Merci à tous ceux qui viendront soutenir cette nouvelle force pour le vivant et la nature.

 

Manifestation inter-associative devant le Salon de la Chasse, Toulouse.

Le premier salon de la chasse a ouvert ses portes les 25, 26 et 27 mai à Toulouse, avec ses expositions d'animaux empaillés, ses armes et optiques, tous les équipements du parfait chasseur, et bien sûr son rendez-vous gastronomie et vins. A l'appel de Mouvement pour la Cause Animale, Alliance des Opposants à la Chasse, One Voice, Agir pour les animaux, Alco, Cared, La Voix Des Loups et L'Animal est une personne nous nous sommes rassemblés le dimanche 27 mai devant le salon de la chasse. Munis de banderolles et slogans tels que « chasse = mensonge et propagande d'état « , « On peut vivre sans tuer », « traquer, assassiner n'est pas un loisir » , « chasseurs, espèce nuisible », nous avons attendu les visiteurs à l'entrée. Pas plus d'une trentaine de visites cet après-midi-là, le salon de la chasse n'a pas attiré les foules. L'un des exposants est sorti avec un Tetras empaillé, nous avons cru bon de lui rappeler que l'animal est une espèce menacée, et bien sûr nous avons eu droit à quelques insultes et menaces à la sauce chasseur.

 En conclusion, un salon de la chasse très peu fréquenté, ce qui est de bon augure et laisse présager que ce premier salon sera peut-être le dernier à Toulouse.

 logoaoc

Communiqué de presse du  7 Mai 2018

Joli mois de mai ... sauf pour les blaireaux

 Les blaireaux à Nicolas Hulot : M. le ministre au secours !

 Stop au massacre printanier des blaireaux : Pourquoi tant de haine ?

 Mardi 15 mai, la chasse ouvrira dans 74 départements français ! C’est le blaireau qui fera les frais de cette incroyable ouverture de la chasse, alors que nous sommes encore en pleine période de reproduction et d’élevage des jeunes !

Cela, pour permettre à de plus en plus de chasseurs français de pratiquer l’une des chasses les plus cruelles de toutes celles qui existent en Europe : la vènerie sous terre, ou déterrage !

Dans notre pays le blaireau a le triste privilège d’être classé « espèce gibier avec période complémentaire ».

Ce statut, unique en France, a été fait sur mesure pour permettre la pratique du déterrage, nommé aussi « vénerie sous terre » alors que tous les autres modes de chasse sont fermés.

Il est en fait pire que celui d’espèces nuisibles, car les pouvoirs publics n’ont pas à justifier du moindre dégât pour sacrifier des milliers de blaireaux aux chasseurs en mal de partie de chasse pendant le printemps.

Pour pratiquer la vènerie sous terre, les chasseurs, réunis en « équipage », bouchent l’ensemble des entrées de la blaireautière afin que le(s) blaireau(x) ne puissent pas s’en échapper. Ils ne conservent qu’une seule ouverture, par laquelle ils font entrer leurs chiens de terrier pour harceler l’animal dans la galerie.

Acculé, terrorisé, mordu sans cesse, le blaireau va vivre de longues heures de résistance pour lutter pour sa survie et protéger sa portée éventuelle.

Guidés par les aboiements des chiens créancés, les chasseurs creusent, jusqu’à atteindre leur cible. Selon la nature du terrain et la profondeur de la galerie, cette opération peut prendre de 3 à 10 heures ! Une fois mis au jour, le blaireau, stressé et blessé, est saisi à l’aide de pinces métalliques mesurant de 1,5 à 1,8 mètre.

Ainsi extirpé du terrier, il est généralement achevé à coups de dague dans le cœur, de bâton, ou de carabine, et sa dépouille est livrée aux chiens. Il n’est même pas rare que le blaireau, encore vivant, soit jeté aux chiens pour être mis en pièce ; cette pratique a un nom : la curée, elle est destinée à exciter chez eux l’ardeur pour ce genre de chasse.

Pour tenter de « justifier » de ces horreurs, les chasseurs arguent d’une pratique qui serait « traditionnelle ». Ce qui est totalement faux.

Si effectivement cette pratique est assez ancienne, elle était, jusqu’à il y a peu, une chasse tout à fait marginale. C’est sous l’égide de quelques extrémistes de la chasse, et soutenus par la Fédération Nationale des Chasseurs, que la pratique de la vénerie sous terre a pris son essor. Il y a aujourd’hui plus de 3 000 équipages en France ! Soit  donc 70 à 80 000 chasseurs et 120 à 140 000 chiens ! Et aucun quota pour encadrer les prélèvements de blaireaux !

Le blaireau est pourtant loin de pulluler, malgré ce que certains chasseurs osent prétendre. C’est pour cette raison que dans la plupart des pays européens, le blaireau est protégé : Belgique, Angleterre, Irlande, Pays-Bas, Danemark, Portugal, Espagne, Italie, Grèce…

Les études scientifiques ont montré qu’en France, les densités de blaireaux sont de 0,1 à 4 ou 5 par kilomètre carré. En Angleterre, ses densités peuvent atteindre 10 individus au kilomètre carré sans que cela n’occasionne de dégâts à l’agriculture ou aux infrastructures.

L’Alliance des Opposants à la Chasse (associations et particuliers), demandent qu’enfin, cette pratique soit interdite en France comme elle l’est dans l’ensemble de l’Europe.

Contact Presse : Pierre Athanaze 06 08 18 54 55

Toujours le chascisme !

Ceux qui ne savent pas et ceux qui ne veulent pas savoir, s’imaginent qu’un débat purement éthique oppose, d’un côté, des chasseurs, pauvres bougres ruraux un peu demeurés, de l’autre, des militants animalistes un peu marginaux, farfelus et décalés. Entre les deux camps, les bonnes gens n’aiment guère la chasse et ses gros fusils, mais comprennent l’attachement des pauvres bougres à leurs loisirs au fond de leurs trous à bouseux.

Or, ces visions sont fausses.
La chasse pose un défi politique en ce que cette Bastille constitue un Etat dans l’Etat.
Tout démocrate devrait s’intéresser aux dérives auxquelles elle donne lieu, dérives dont sont victimes la faune, la quiétude des campagnes, les associations de protection de la nature et des animaux, les aspirations de l’immense majorité des citoyens -84% souhaitent l’abolition de la chasse à courre).
Dans l’Oise un préfet se fait acclamer par l’assemblée générale des chasseurs du département en menaçant les opposants à la vénerie de « sonner la fin de la récréation » et en appelant à ce que l’ordre fasse taire les contestataires du loisir de mort, tout cervidé poursuivi par un équipage de vénerie arrivant en zone urbaine devant être abattu par les services de police ou gendarmerie.
Le chef de l’Etat, au mépris de la volonté démocratique contraire du pays, affiche son soutien inconditionnel aux tueurs agréés.
Ainsi, l’opinion consistant à reconnaître à l’animal son caractère d’être sensible devient concrètement un motif de suspicion et d’ostracisme par un Etat partial et soumis.
Les imbéciles qui emploient cette image à tort et travers diraient « une minorité prend le pays en otage ».
En fait, les politiciens et décideurs, mués en agents soumis des chasseurs n’impressionnent personne et nous ne serions devenir otage de tartarin.
Car, derrière ces gesticulations et génuflexions de politiques se dissimule une mascarade.
Les chasseurs font la loi ici que parce que nous avons une classe politique inconsistante et une administration pusillanime.
Ils ne sont plus qu’une minorité aux abois avec une perte d’effectifs inéluctable.
Pour enrayer la désaffection, l’Etat partial propose de diminuer de moitié le coût du permis de chasser.
Décidément, la chasse fait exception à tout et la secte des adorateurs de la réduction de la dépense publique et de l’aggravation des sacrifices exigés du peuple, oublie, en cette affaire, ses dogmes obsessionnels.
La diminution du prix du permis de chasser sera l’unique cadeau faite aux citoyens par les agents de la finance et des oligarques.
Il faut exiger le rétablissement de l’Etat de droit, d’un Etat impartial et honnête, d’une démocratie.
Ce pays vit sous la botte des chasseurs avec la complicité des politiques.
En vertu des principes fondamentaux de notre société, tels qu’ils résultent des acquis des droits de l’homme, tout citoyen bénéficie des mêmes prérogatives, des mêmes garanties.
Même s’il respecte le vivant et récuse le loisir de mort, il doit participer à l’élaboration d’une politique de préservation de la nature et doit pouvoir vivre en campagne sans subir les pressions d’un lobby. Tel n’est pas le cas.
Insurgez-vous !

Gérard Charollois. Président de la CVN membre du Collectif .

La vidéo choc redoutée par le monde de la chasse...

Les tueurs agréés sont habituellement prompts à démontrer la prétendue noblesse de leur sport préféré qui consiste, rappelons-le, à traquer, harceler, terroriser et tuer des animaux sauvages. Ils redoutent pourtant la diffusion de ces images réalisées par des militants de la nature et de la cause animale. Ce document  nous offre une toute autre réalité que celle décrite par les chasseurs, en l'occurrence des veneurs, qui osent prétendre tranquillement que sous les crocs des chiens le cerf ne souffre pas. La chasse : école de la cruauté, de la mort et du cynisme... Vidéo à diffuser largement !

Un sondage édifiant : une large majorité de français contre les pratiques de la chasse

Un sondage réalisé par "la Fondation Brigitte Bardot" et relayé par" Le Monde.fr" démontre à quel point les français sont de plus en plus hostiles à la pratique de la chasse.

D’après les résultats de cette étude, 84 % des sondés se prononcent contre la chasse à courre et 71 % des interrogés ne se sentent pas en sécurité lorsqu’ils se promènent dans la nature en période de chasse. Un chiffre en forte augmentation – ils étaient 54 % en 2009 et 61 % en 2016 – qui « pourrait s’expliquer par la multiplication des accidents depuis l’ouverture de la chasse » en septembre, juge Christophe Marie, le porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot. (Voir les détails sur le site du Monde.fr par ce lien).

Biodiversité en péril, incidents de chasse qui se multiplient, la "mort loisir" ne fait plus recette et les gesticulations de Willy Schraen envers les politiques n'y changeront rien. Les invraisemblables contre-vérité énoncées (*) par le président de la fédération nationale des destructeurs de la faune sauvage ne peuvent qu'accroître la défiance des français vis à vis d'une pratique  indécente  et perverse dont le seul but est de tuer des êtres vivants sensibles.

Contre toute attente, et au mépris de l'opinion, les politiques restent  totalement sourds à ce mouvement de l'opinion et continuent de distribuer des gages au monde de la chasse.  Assez d'hypocrisie, assez de fables, assez de copinage entre politiques et chasseurs : la vidéo ci-dessous  rétablit quelques vérités qu'il est temps de rappeler. Ce montage vidéo a été réalisé par Dorothée Aillerie, vétérinaire confrontée au quotidien à nos chers chasseurs... (Attention : certaines images sont très pénibles ...).

(*) N'ose-t-il pas prétendre (entre autre) que dans les forêts domaniales la chasse n'a jamais lieu le dimanche !

Le Hold-up des chasseurs sur les Agences de l’Eau !

Communiqué de presse du Collectif du 21 Septembre du  16 novembre 2017

Cadeau_chasse

Au détour de la loi de finances 2018, nos députés se sont rendus complices des chasseurs dans leur hold-up des agences de l’eau.
L’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) est un établissement public tout entier consacré à la chasse. A tel point que depuis la loi sur la chasse de 2003 (Roselyne Bachelot), son Conseil d’administration est aux mains des fédérations de chasse.
Comme les autres établissements publics en charge de la biodiversité, il devait intégrer l’Agence Française de la Biodiversité . Mais les chasseurs avaient obtenu de François Hollande qu’il reste en dehors de l’agence. Il est donc toujours géré par les fédérations de chasse. Fragilisant de fait l’Agence Française de la Biodiversité qui se devait d’être l’outil pour limiter l’érosion de la biodiversité qui n’en finit pas de se dégrader.
Dans la stratégie des chasseurs, il y a un hic. Et il est de taille. Historiquement, l’ONCFS était intégralement financé par la redevance cynégétique (taxe fiscale dont les chasseurs s’acquittent chaque année). Comme le nombre de chasseurs est en baisse constante, le budget de l’établissement fait de même. Mais pas son train de vie. Aussi, depuis une quinzaine d’année c’est le ministère de l’écologie qui compense le déficit.  Et année après année, le déficit empire plus encore.
Il a donc été proposé aux députés de faire compenser ce déficit de plus en plus abyssal (30 à 37 millions prévus pour 2018 !) par... les Agences de l’Eau !

Autant d’actions pour améliorer la qualité des eaux et des milieux humides seront reportées, voir annulées. Autant de collectivités territoriales verront des actions, indispensables à leurs territoires  et à leurs populations, et à la vie aquatique, repoussées aux calendes grecques.
Les associations de protection de la nature et de protection animales, regroupées au sein du Collectif du 21 septembre, demandent expressément :
- Que les budgets des Agences de l’eau soient intégralement consacrés à des mesures pour la qualité de l’eau et des milieux aquatiques.
- Que des dispositions soient rapidement prises pour que l’ONCFS intègre enfin l’Agence Française de la Biodiversité
Une pétition a été lancée. Elle sera remise à Madame la Présidente de la Commission Développement Durable et de l'Aménagement du Territoire.

Cliquer sur lien pour atteindre et soutenir la pétition

Contact presse : Pierre Athanaze 06 08 18 54 55

Chasse : plus que jamais, réclamons l'abolition !

Plus que jamais, notre slogan "La chasse :  Y' en a marre !" qui a accompagné la première manifestation nationale contre la chasse en  septembre 2013, trouve des échos dans l'opinion. Il faut dire que le monde de la chasse se surpasse dans l'ignominie en ce début d'automne 2017. Il n'est pas un week-end depuis septembre, sans que les tragiques exploits de nos tueurs patentés n'alimentent les rubriques de faits divers de la presse.
La samedi  14 octobre , en Aveyron, une femme de 69 ans perdait la vie dans son jardin par le tir d'un chasseur ayant fait feu "quand il a vu la haie bouger" !!! Homicide aussi accablant qu'inquiétant qui porte à 5 le nombre de victimes tuées par la chasse en un seul mois.
Le  week-end suivant, (samedi 21 octobre), en haute-Loire, un homme (non chasseur) a été grièvement blessé à l'issue d'une battue aux sangliers (source "L'éveil de la haute Loire"). Le même jour en forêt de Compiègne, un équipage de vénerie n'hésitait pas à fusiller à bout portant un cerf qui s'était réfugié dans une propriété privée pour échapper à la meute sanguinaire des chasseurs. (source "Paris-Match").
Face à l'inertie des pouvoirs publics qui persistent à considérer la chasse comme un loisir aux multiples vertus, un loisir "qui crée du lien social", (par le sentiment d'insécurité qu'elle installe ???), les associations de protection de la nature et des animaux sauvages  se mobilisent et multiplient les manifestations. (Voir ci-dessous le compte-rendu de la manifestation qui s'est tenue à Saint-Jean-aux-Bois (Oise) et nos appels à de nouvelles actions). Plus que jamais la question de l'abolition de la chasse, loisir de mort, mérite d'être posée et débattue !

                                                    La manifestation de saint-Jean-aux-Bois - Relatée par Martial Mouqueron de la CVN - association membre du Collectif du  21 septembre

chasse à courre martial
Entre 400 et 500 personnes, très majoritairement du département, étaient présentes Samedi dernier pour le rassemblement annuel contre la chasse à courre dans la commune de Saint - Jean - aux - Bois ( Oise ). Un succès phénoménal, voire historique, à mettre à l'actif du jeune et dynamique collectif AVA ( Abolissons la Vénerie Aujourd'hui ).
Un grand merci en particulier à Michel, venu assurer l'ambiance avec son accordéon et son orgue de barbarie, un militant de longue date qui a dû se réjouir de voir la relève aussi nombreuse et motivée à en finir avec une pratique cruelle et dégradante, indigne d'une nation prétendument civilisée.
Et ce en dépit de l'annulation de la messe de la Saint - Hubert décidée 2 jours auparavant suite à l'affaire du cerf tué le Samedi précédent sur un terrain privé par Alain Drach, le chef d'équipage de la Futaie des Amis, sans l'accord des propriétaires dans la commune de Lacroix - Saint - Ouen.
Nous ne lui dirons jamais assez merci d'avoir, bien involontairement évidemment, fait une publicité inespérée pour notre manifestation à travers son immonde forfait.
Avec des ennemis pareils, pas besoins d'amis !
Un immense motif de satisfaction et de joie bien légitime au vu du travail fourni depuis plusieurs semaines, tout en ayant pleinement conscience du travail qui reste à accomplir avant d'aboutir à l'abolition tant espérée depuis longtemps.
L'ensemble des médias locaux ont annoncé et couvert la manifestation de manière très correcte, très bon pour l'image, d'autant qu'aucun incident ne fut à déplorer.
Même la gendarmerie a loué nos talents d'organisation, la vie est belle !
Pas mal de nouveaux contacts ont rejoints le collectif et seront prochainement contactés pour la suite des opérations.
Hors de question dans ces conditions de relâcher la pression, des projets d'actions sont en gestation afin de multiplier les occasions d'empêcher les veneurs de traquer et tuer en rond.


 

 

Infos récentes

Hazard Sign "Danger - Hunting Ground"

Les accidents de chasse en France

Peut-être connaissez-vous cet excellent blog qu’est « La buvette des alpages » ? Aujourd’hui, Baudouin nous livre des informations très complètes sur les accidents de chasse en France. A lire et à suivre sur le blog : http://www.buvettedesalpages.be/accidents-de-chasse-france.html et sur sa page facebook : https://www.facebook.com/Accidents.de.chasse?.   Statistiques des accidents de chasse en France Combien de blessés et de morts […]

10533398_590081187776272_295865847497926707_n

Formulaire de candidature pour les associations

Madame la Présidente, Monsieur le Président, Le 21 septembre 2013, à l’initiative du Réseau Animavie et de la CVN, 2 associations de protection animale et de protection de la nature, 500 personnes ont manifesté leur mécontentement devant le Conseil Constitutionnel, à Paris, sur le thème de « La chasse y’en a marre ! » C’était […]

10533398_590081187776272_295865847497926707_n

Adhésion pour les particuliers

Le 21 Septembre 2013, à l’initiative du Réseau Animavie et de la CVN, s’est tenue à Paris une manifestation « La chasse y’en a marre ! »  réunissant des associations animées par le même objectif : l’abolition, à plus ou moins long terme, de la pratique de la chasse et du piégeage. A la suite […]

10533398_590081187776272_295865847497926707_n

2ÈME MANIFESTATION « LA CHASSE Y’EN A MARRE » LE 18 OCTOBRE 2014 À PARIS

APPEL A LA MOBILISATION POUR SORTIR DE LA CHASSE ET DU PIEGEAGE Pour transformer l’essai de la manifestation réussie de 2013, le collectif du 21 septembre, regroupant 23 associations, vous invite le 18 octobre 2014 à Paris pour une nouvelle manifestation contre la chasse. Nous vous donnons rendez-vous à 14h Place Joachim du Bellay, devant […]

Associations membres du collectif :

Newsletter :

Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 238 autres abonnés

Collectif du 21 Septembre pour sortir de la chasse et du piégeage

Le collectif du 21 Septembre regroupe associations de protection de la nature et particuliers s'opposant à la chasse et au piégeage. Ce site a pour objectif de promouvoir nos revendications et de partager les actions mises en place par le collectif (campagnes d'information, manifestations, réunions...). Avant de nous rejoindre, nous vous invitons à lire la présentation du Collectif du 21 Septembre, ainsi que sa plate-forme associative de mesures simples mais urgentes pour sortir de la chasse et du piégeage.

Les 78 associations membres du collectif :

269 LIFE FRANCE, Acta Antispécisme (ou Acta Gironde), Action Nature Rewilding France, AEC, Alliance neuchâtelloise anti-chasse, Animal Cross, AEP, Animalsace, Animalibre, APIE ( Association de Protection et d’Initiation à l’Environnement), Association du Collectif Animalier du 06, Association Sauvegarde du Château de Flée, AVES France, AVF (Association Végétarienne de France), AVRE, Brouillard Définitif, CAUSA, C’est Assez, C’Topoil, CCE2A (Collectif Contre l’Expérimentation et l’Exploitation Animales), CHAMADE (CHaumière et Médiation Animalistes), CNPA (Collectif Nantais Pour les Animaux), Collectif Groupe d’Actions Animales Moselle, Collectif Société Anti Fourrure, CVAAD ( Collectif Vendéen d’Aide aux Animaux), Combactive, CHATEAU de FLEE; Monument historique,C.RÉ.DO. Pigeons et Protection Animale, CREL (Club de Reconnaissance et d ‘Entraide aux Lévriers) , CVN (Convention Vie et Nature), DDA (Droits des Animaux), Droit des Animaux Sud, Dignité Animale, Entre Chiens et loups, GREEN, Guadeloupe Animaux, F.G.N. (Fées Gardiennes de la Nature), Humanimo, Info Végane, Initiatives Terre, Jack et Jessie Protection Animale, la fondation M.A.R.T. (Mouvement pour les Animaux et le Respect de la Terre), La Griffe, l’Ambassade des Pigeons, La Voie de l’Hirondelle, La Tribu de Sapeur, L’arche de Valudo, Les désobéissants, L214, Laissons Leur Peau Aux Animaux (LLPAA), Le Cerf Pirate, Le C.H.A.N.T. (pour une Cohabitation Harmonieuse avec les autres Animaux et la Nature sur Terre), Les compagnons de Freya, Ligue Universelle pour la Nature et les Animaux, Les 3 a, Les Crins Verts, Liberté Egalité Animale 49 , Matoucoeur, MFP (Mission Française pour Singes en Danger), Mouvement pour la Cause Animale, Oïkos Kaï bios, Oiseaux Nature, Patacha, Point Info Loup Lynx, RAC (RAssemblement pour une France sans Chasse), Protection Faune Sauvage Sedan, RAN (Respect de l’Animal et de la Nature), Radio Paroles d'Animaux, Respectons, Refuge “Ame’Ni’Maux”, Refuge « Amis des Bêtes », Sauvetage et Chats en Détresse, Secourisme Animalier, SSA49 ( Stop Souffrances Animales 49), SVPA ( Société Vosgienne de Protection Animale), Vigilance Citoyenne pour le Pâtis, Collectif Citoyen La Voix des Loups, Wolf Eyes Asbl>