10533398_590081187776272_295865847497926707_n

Formulaire de candidature pour les associations

Madame la Présidente, Monsieur le Président,

Le 21 septembre 2013, à l’initiative du Réseau Animavie et de la CVN, 2 associations de protection animale et de protection de la nature, 500 personnes ont manifesté leur mécontentement devant le Conseil Constitutionnel, à Paris, sur le thème de « La chasse y’en a marre ! » C’était la 1ère fois qu’une manifestation contre la chasse se passait dans la capitale.

Pendant cette manifestation, 2 personnalités du Ministère de l’Ecologie, la Directrice du cabinet ministériel, Paquita Morellet-Steiner, et le conseiller en charge de la biodiversité, Paul Delduc, sont venus à notre rencontre. Ils nous ont promis un rendez-vous.

Avec les présidents des associations ayant participé à la manifestation (RA, CVN, RAC, DDA, CCE2A, ADVC), et sur leur demande, j’ai donc constitué une délégation pour nous rendre au Ministère, en temps que coordinatrice. Ces représentants associatifs m’ont confié la responsabilité de créer un Collectif représentatif du courant de pensée mettant la vie au coeur de ses préoccupations, afin de continuer à négocier avec le Ministère et obtenir le recul de la chasse et du piégeage jusqu’à leur disparition. Ainsi est né le Collectif du 21 Septembre.

Le 3 octobre 2013, Paul Delduc nous a reçus pour écouter nos revendications.

Le 12 février 2014, avec Paul Delduc, Paquita Morellet-Steiner, et Julien Astoul, vétérinaire adjoint au bureau chasse de M. Delduc, nous avons commencé à travailler sur ce qu’il était possible d’obtenir de la part du Ministère (déprédateurs au lieu de nuisibles, abolition des pièges tuants, meilleur encadrement des cruels déterrages avec annulation des championnats, etc…). Ils nous ont laissé entrevoir l’opportunité d’intégrer le CNB (Comité National de la Biodiversité), créé récemment par le Ministère, le constat ayant été fait que le courant de pensée des associations de Protection Animale était peu représenté dans les organes consultatifs sur la faune sauvage.

Pour réformer cette organisation, l’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage) aurait dû disparaître ou être intégré dans le CNB. Le CNCFS (Conseil National de la Chasse et de la Faune Sauvage) devait alors perdre le C pour devenir le CNFS ( Conseil National de la Faune Sauvage). Malgré ce bon projet, les chasseurs ont obtenu depuis le droit de rester en dehors du CNB, ce qui continue à leur laisser leur indépendance et tous les pouvoirs.

Le 30 juin 2014, (Philippe Martin avait été remplacé par Ségolène Royal), nous avons été reçus, cette fois-ci à La Défense et non plus à l’Hôtel de Roquelaure, par Julien Astoul et Pierre-Edouard Guillain, chef du bureau et de la connaissance de la stratégie nationale Biodiversité. Le remplaçant de Paul Delduc, Vincent Jechoux, ne pouvait plus nous recevoir, et Ségolène Royal, pourtant accessible pour les chasseurs, non plus.

L’excellente opportunité qui s’offrait à nous, celle d’intégrer enfin un organe officiel dépendant du Ministère de l’Écologie nous permettant de proposer directement des lois au Parlement, n’était plus alors qu’un miroir aux alouettes ! Les règles s’étaient durcies.

Nous avons donc dû chercher d’autres moyens pour y entrer. Ce CNB n’a pas encore vu le jour.

 

Le 18 octobre 2014, nous avons organisé une 2ème manifestation à Paris, place Joachim du Bellay.

Malgré le déplacement de dernière minute de notre rassemblement, il a été fort réussi. Plusieurs personnalités politiques EELV sont venues y faire un discours de soutien. Comme lors de la 1ère manifestation, Charlie hebdo était présent. Des artistes rappeurs connus, une scénette musicale et un visuel ont animé l’après-midi. Les présidents des associations du Collectif ont également discouru. Les chasseurs inquiets étaient là aussi.

 

Le 2 avril 2015, Vincent Jechoux nous a enfin reçus* (*lien avec le CR sur le rendez-vous avec le Ministère de l’Ecologie déjà diffusé).“Nous comptions le revoir bientôt pour obtenir les réponses de Ségolène Royal à nos revendications, mais celle-ci, trop attachée aux chasseurs, n’a jamais voulu nous recevoir ni même nous répondre. Notre démocratie est devenue une chassocratie.”

Notre Collectif, créé à la suite de la manifestation du 21 septembre 2013, compte aujourd’hui 70 associations et 300 particuliers, et plus de 130000 adhérents.

 

Ce Collectif aura d’autant plus de poids devant les politiciens qu’il sera puissant, c’est-à-dire soutenu par le maximum d’associations de Protection animale et de la Nature. C’est pourquoi nous vous invitons à en faire partie.

L’adhésion est gratuite ! Il vous suffit  de remplir le formulaire de candidature ci-dessous. Bienvenue !

Si vous avez un logo, merci de nous l’envoyer, pour que nous puissions l’ajouter à ceux des autres associations adhérentes sur notre site.
Si vous avez un site, merci aussi de nous donner son lien.
En cliquant sur les logos, on peut accéder aux différents sites des associations du Collectif du 21 Septembre.

 

Nadia POUPON

Coordinatrice du Collectif du 21 septembre

 

COLLECTIF du 21 SEPTEMBRE • BP 49 • 91192 GIF-SUR-YVETTE CEDEX

Télécharger la Charte Plateforme du Collectif du 21 Septembre en format PDF

ADHESION GRATUITE :

Suite à décision de son CA, l'association
dont le siège est à l'adresse suivante :

- approuve la Charte du Collectif du 21 septembre :

- soutient la Plate-forme associative de mesures simples mais urgentes :

Nom du responsable associatif à contacter si besoin :
Tél :
Adresse postale :
Adresse électronique :
Nombre d'adhérents (IMPORTANT) :

Lettre de motivation :

Recopiez le code de sécurité : captcha

COLLECTIF du 21 SEPTEMBRE • BP 49 • 91192 GIF-SUR-YVETTE CEDEX

Si vous avez un logo, merci de le joindre à votre bulletin d’adhésion. Il rejoindra les autres logos sur la page d’accueil.

Si vous ne recevez pas de message de bienvenue après avoir adhéré, merci de nous contacter directement par mail : coll.21sept@gmail.com

Posted in Adhésion.